Navigation – Plan du site

vol. XIII-n°3 | 2015
Identité et altérité dans le monde anglophone (XVIe-XVIIIe siècles)

Identity and Alterity in the English-speaking world (16th-18th centuries)
Couverture Lisa XIII-3
Informations sur cette image
Crédits : Reproduced by kind permission of the National Gallery

Il faut attendre la moitié du XVIe siècle et la fondation de la Muscovy Company en 1555 pour que se développe, en Angleterre, une curiosité réelle et soutenue pour les ailleurs lointains et les peuples qui y vivent. Cet acte fondateur ouvre la voie à une longue suite de voyages de « découvertes » et d’exploration qui donneront naissance, peu à peu, à l’empire que l’on sait. Mais, à mesure qu’ils partent à la rencontre de territoires et de peuples nouveaux, les Anglais interrogent également leur propre identité : le mouvement qui conduit vers l’autre ramène toujours à soi. Nombreuses furent donc les représentations qui consignèrent le besoin d’établir une frontière – imaginaire ou non – entre them et us, la perception de l’altérité étant indissociable d’une projection des préoccupations identitaires du Soi. C’est précisément cette question, ainsi que celle, connexe, de l’articulation entre fiction, illusion et réalité, que ce numéro de la Revue LISA/LISA e-journal se propose d’étudier à travers un ensemble de textes et d’œuvres graphiques et picturales des XVIe, XVIIe et XVIIIe siècles, de Frobisher à Defoe, en passant par Coryate, Peacham, Addison ou encore Sheridan et Reynolds.

  • Revues.org