Navigation – Plan du site

Writers, writings

Écrivains, écritures

Ce dossier porte sur des études littéraires (recueil d’articles sur un même auteur ou thèmes) et contient des articles individuels ou collectifs sur des auteurs ou thèmes différents.

  • Literary studies – Varia

  • Jeffrey Filbert

    Jeffrey Filbert a étudié la peinture à l’Académie des Beaux-Arts de Pennsylvanie. Sitôt diplômé, il reçut une bourse de voyage Shiedt qu’il mit à profit pour voyager et étudier dans Europe entière. L’Académie de Philadelphie est reconnue comme étant une école réaliste. Là, M. Filbert reçut une formation solide en peinture réaliste, ce qui marqua son œuvre pendant une longue période. Or, il n’est pas rare que le développement personnel de l’artiste provoque des changements dans son œuvre, et M. Filbert n’y fait pas exception. Il a exploré de nouvelles directions en peinture de même qu’en sculpture, en céramique et en poésie. Sa concentration sur le personnage demeure inchangée cependant. Aujourd’hui, M. Filbert se considère non pas tant comme artiste réaliste que comme un peintre de personnages, une figure qui prend parfois ses distances avec le réalisme. Sa discipline stricte ne peut que lui ouvrir de plus grands champs de découverte.

    • Poems

      Poésies
    • Jeffrey Filbert
      6.06 [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Abu Ghraib [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Avalanche [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Bring ’em on [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Freedom [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      I accept it [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Morning [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Ready [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Stop [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Water. earth [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      5 am [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Witness [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      At first [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Edge of the world [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      HB [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      I want war [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Mistake [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      President [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Jeffrey Filbert
      Sept 4.03 [Texte intégral]
      01 janvier 2006
    • Documents annexes

  • Catharine Savage Brosman

    Catharine Savage Brosman est née dans le Colorado. Elle y a passé une partie de sa jeunesse, avant d’aller vivre avec ses parents dans le Texas Outre-Pecos (Texas occidental). Elle a fait ses études à Rice University (Houston, Texas) et en France (Paris et Grenoble). Après avoir reçu son doctorat-ès-lettres en français, elle a enseigné brièvement en Floride et en Virginie, après quoi elle a été nommée à Tulane University (Nouvelle-Orléans), où elle était titulaire d’une chaire où elle est maintenant professeur émérite. Pendant un semestre, elle a été professeur en visite à Sheffield (Angleterre), où on lui a accordé le titre de professeur honoraire. Elle habite actuellement à Houston (Texas). Elle a publié de nombreux articles et quelque dix-huit volumes concernant la littérature française, surtout le roman et notamment sur Gide, Martin du Gard, Sartre, Camus, et Jules Roy; parmi ses volumes principaux, on peut mentionner Visions of War in France: Fiction, Art, Ideology (1999). Ses poèmes et ses écrits en prose ont paru dans de nombreuses anthologies et revues aux États-Unis, telles que Sewanee Review, the Southern Review, the New England Review, the Los Angeles Times Book Review, Shenandoah, and the Southwest Review ; ses poèmes ont paru également en Angleterre (dans la Critical Quarterly) et en France, en traduction (Europe, juin 2005 et avril 2007 ; Nouvelle Revue Française, janvier 2007 ; Le Cerf-Volant, juin 2007). Elle a publié deux volumes d’essais: The Shimmering Maya and Other Essays (Louisiana State University Press, 1994) et Finding Higher Ground: A Life of Travels (University of Nevada Press, 2003). En plus de trois plaquettes, elle a publié six recueils de vers et un septième est à paraître: Watering (University of Georgia Press, 1972) et, aux Presses de la Louisiana State University, Journeying from Canyon de Chelly (1990), Passages (1996), Places in Mind (2000), The Muscled Truce (2003), Range of Light (2007) et Under the Pergola (à paraître). Ses nouvelles, qui concernent souvent la Nouvelle-Orléans, ont paru dans diverses revues, notamment Louisiana Literature. Des comptes rendus de ses ouvrages ont paru dans divers journaux et périodiques, dont certains mentionnés ci-dessus en plus du New York Times Book Review et du Bulletin des Amis d’André Gide. De nombreux comptes rendus de ses œuvres originales (recueils de poèmes, d’essais) ont paru dans divers périodiques et journaux, y compris le New York Times, la Sewanee Review, la Southern Review, et le Bulletin des Amis d’André Gide.

    • Poems

      Poésie
      • Catharine Savage Brosman
        Petroglyphs [Texte intégral]
        Peintures rupestres
        01 janvier 2007
      • Catharine Savage Brosman
        Grapefruit [Texte intégral]
        Pamplemousse
        01 janvier 2007
    • Short stories

      Nouvelles
      • Catharine Savage Brosman
        Cubist angles [Texte intégral]
        01 janvier 2008
  • Mary Kennan Herbert

    Née à St Louis dans le Missouri et originaire du Midwest, Mary Kennan Herbert vit actuellement dans le quartier de Brooklyn à New York et passe la majeure partie de ses étés dans l’ouest du Massachusetts. Après une brillante carrière dans l’édition, elle enseigne à présent l’écriture créative et la littérature à l’Université de Long Island et dans d’autres universités de la région de New York. Elle a dirigé des ateliers d’écriture créative à Bryn Mawr College, St Francis College à Brooklyn, et la Vermont Writers League. Ses poèmes ont été publiés par des revues littéraires de nombreux pays du monde (États-Unis, Canada, Angleterre, Pays de Galles, Irlande, Écosse, Australie, Nouvelle-Zélande, France, Espagne, Finlande, Suède, Danemark, Suisse, Pologne, Inde et Japon) et ont été sélectionnés pour figurer dans sept anthologies. Mary Kennan Herbert est diplômée de Peabody College à l’Université Vandervilt de Nashville en beaux-arts et sciences de l’éducation, et de City College New York en écriture créative avec une spécialisation en poésie ; là, elle a également reçu trois bourses et la Jane Specter Award en écriture créative. Son premier recueil de poèmes a été publié en 1998 par Ginninderra Press en Australie qui a en a publié six autres depuis. Son premier recueil américain a été publié en décembre 2000 par Meadow Geese Press dans le Massachusetts. Elle est invitée à lire ses poèmes lors de nombreux événements tels que la New Jersey Book Fair et le Baltimore Book Festival. Le Brooklyn Arts Council du département new-yorkais des Affaires Culturelles lui a décerné des bourses en 1999 et 2000. En 1999, elle a reçu le premier prix du concours de poésie organisé sous l’égide de la Conférence du Midwest sur le christianisme et la littérature, et, en 2002, le premier prix du premier concours de poésie Jerseyworks.

  • David Middleton

    David Middleton est poète invité et titulaire de la chaire Alcee Fortier à la Nicholls State University de Thibodaux, Louisiane. Parmi ses publications de poésies figurent The Burning Fields (LSU Press, 1991), As Far as Light Remains (The Cummington Press [Harry Duncan], 1993) et Beyond the Chandeleurs (LSU Press, 1999).
    Middleton a aussi publié plusieurs recueils de ballades en vers dont le plus récent est The Language of the Heart, (Louisiana Literature Press, 2003). Sa troisième collection intégrale publiée aux presses de LSU, The Habitual Peacefulness of Gruchy: Poem After Pictures by Jean-Francois Millet, paraîtra à l'automne 2005. La poésie de Middleton a été publiée dans The Southern Review, The Sewanee Review, Louisiana Literature, Xavier Review, Critical Quarterly, The South Carolina Review, The Lyric, et ailleurs. Middleton est aussi rédacteur de la section poésie du Classical Outlook (fondé en 1922, Montclair State University, Montclair, New Jersey) et de l'Anglican Theological Review (fondée en 1918, Northwestern University, Evanston, Illinois).

  • Homage to James Baldwin (Dossier by Benoît Depardieu)

    Hommage à James Baldwin (Dossier par Benoît Depardieu)
  • Constance Fenimore Woolson (Dossier by Jeannine Hayat)

    Constance Fenimore Woolson (Dossier de Jeannine Hayat)

    Elle est née à Claremont, dans le New Hampshire. A Cleveland, elle a entamé des études qu’elle a poursuivies à New York. En 1869, à la mort de son père, âgée de 29 ans, elle s’est trouvée contrainte de travailler pour subvenir aux besoins de sa famille. C’est alors qu’elle a commencé à publier ses premiers articles, des nouvelles et des poèmes. Elle a tiré son inspiration de ses nombreux voyages de jeunesse dans les états de l’Ohio, du Wisconsin, de La Nouvelle Angleterre. Par ailleurs, elle n’a jamais oublié la beauté et le caractère sauvage de l’île Mackinac dans le Michigan, où elle avait passé ses grandes vacances, jeune fille, pendant plusieurs étés successifs. En 1873, elle a déménagé en Floride avec sa mère et l’inspiration lui est venue, alors, d’une méditation sur les difficultés du Sud, sur la reconstruction après la guerre, et sur la question raciale. A la mort de sa mère, elle a définitivement quitté l’Amérique pour le continent européen, qu’elle a beaucoup sillonné. Ses séjours à l’hôtel, ou dans des meublés étaient toujours provisoires. Toutes ses possessions étaient contenues dans une série de lourdes malles, qu’elle transportait avec elle. Les musées et les galeries italiens lui ont inspiré des récits d’une nouvelle facture. Son admiration des paysages européens lui a dicté des poèmes originaux. Son ami le plus cher en Europe était Henry James, rencontré pour la première fois à Florence, en 1880. Leur amitié étrange a duré jusqu’en 1894. Ils ont voyagé ensemble et ont séjourné en même temps à Florence, Venise, Paris et Genève. Ils se sont beaucoup fréquentés en Angleterre. Mais ils n’ont jamais été amants, quoique Henry James ait probablement songé fugitivement à épouser son amie Fenimore, avant de renoncer à cette idée incongrue. Elle a passé, seule, à Venise, les derniers mois de son existence, pendant que Henry James, resté à Londres, travaillait à son œuvre. Elle est morte à Venise. S’est-elle suicidée ou est-elle tombée d’une fenêtre accidentellement ? On ne sait. Elle avait écrit quatre romans, plus de cinquante contes ou nouvelles, des poèmes et des récits de voyage.

  • Shakespeare and his contemporaries

    Shakespeare et ses contemporains
  • The Brontës and the Idea of Influence (Dossier by Elise Ouvrard)

    Les Brontë et la notion d'influence
  • Revues.org